Mon plan cul d’un soir ne me satisfait pas, que faire ?

Avoir un plan cul qui ne te satisfait pas, ce n’est pas vraiment intéressant. Parce qu’à la base, si l’on choisit d’entretenir des relations uniquement basées sur le sexe, c’est pour bien prendre son pied. Alors, à quoi bon rester avec une personne qui ne remplit pas sa part du contrat ? Par moments, je suis tenté de couper tout contact avec mon plan cul d’un soir, d’autant plus qu’il n’y a rien qui nous lie. Mais d’autrefois je me dis que je ne lui ai pas laissé le temps de se perfectionner, que j’étais tellement focus sur mon plaisir que j’ai oublié de faire de nos moments intimes des moments d’échange. Il est peut-être possible de rattraper le tir après tout, qui sait.

Plan cul

Trouvez un plan cul à proximité

Un plan cul qui déçoit véritablement !

Quand on parle de plan cul, on fait allusion à une personne avec laquelle on entretient des relations exclusivement sexuelles. Depuis un moment déjà, j’en ai fait un mode de vie à part entière. Certains de mes plans sexe sont de parfaits inconnus que j’ai rencontrés sur des sites de rencontre ou dans un lieu festif. Tandis que d’autres s’avèrent être des connaissances.

Le plan cul dont je vous parle aujourd’hui est une ancienne copine avec laquelle j’avais gardé de très bons rapports. J’avoue qu’elle n’a jamais été fameuse au lit. Mais je pensais qu’avec le temps, elle a acquis suffisamment d’expérience pour s’améliorer. On avait décidé d’un commun accord que chacun pourrait devenir le plan cul d’un soirde l’autre si l’envie se faisait ressentir. Cette situation me convenait jusqu’au moment où je me suis rendu compte que cette fille ne me permettra jamais de réaliser tous mes fantasmes. Elle a beaucoup trop de retenue et je n’aime pas du tout cela. Je ne sais pas trop comment en parler avec elle, de peur de la vexer. Oui notre relation est juste sexuelle, mais n’empêche on est humains avant tout. D’autant plus que lorsqu’on sortait ensemble, on se disputait souvent à cause de nos ébats. Je suis vraiment partagé là.

 

Devrai-je mettre un terme à notre relation ?

Je n’aime pas avoir l’impression de me forcer à faire quelque chose. J’ai toujours été comme cela. J’aime que les choses se fassent naturellement. Si je ressens une forme de contrainte, je décide souvent de zapper tout bonnement. C’est pourquoi je veux arrêter cette relation avec mon plan cul d’un soir. J’ai trop l’impression que je reste dans cette situation pour elle, et plus pour moi, alors que ce n’était pas ça le contrat.

D’un autre côté également, je me dis qu’elle a peut-être besoin d’un coup de main. L’expérience m’a fait comprendre que chaque femme pouvait se transformer en une véritable cochonne quand elle est avec le bon partenaire sexuel, qu’elle est à l’aise et qu’elle prend la peine de communiquer sur ses envies. Je sais que Jessica (c’est son nom) se sent bien avec moi, mais j’ai l’impression qu’elle a du mal à se lâcher. Et c’est peut-être bizarre parce dans la vie de tous les jours c’est une personne très extravagante. Elle aurait donc dû être comme ça dans l’intimité. Je pense que si je lui en parle, que j’apprends à être plus à l’écoute de ses envies, que je fais de nos moments sexuels des moments libres où chacun pourrait parler bien se lâcher, je pourrai faire d’elle la meilleure de mes plans culs. C’est vraiment une possibilité.

Existe-t-il d’autres possibilités par rapport à la situation ?

Bien évidemment il y en a une autre, et c’est la rupture. Après tout, je ne suis pas un professeur de sexe. Ce n’est pas à moi d’apprendre aux femmes à faire l’amour à un homme. Ce serait donc ridicule de continuer avec mon plan cul d’un soir. Je pourrai tout simplement la zapper et continuer de m’en procurer d’autres. Je vous le disais un peu plus haut, les sites de rencontre d’un soir me permettent de dénicher aisément des plans culs. Et le mieux dans tout cela, c’est que les femmes qui sont présentes sur ces plateformes sont généralement de vraies bêtes sexuelles. Je ne vois donc pas l’utilité de me forcer avec Jessica alors que je peux avoir mieux, beaucoup mieux même.
Mais quoi qu’il en soit, je pense que je vais d’abord lui en parler. Si je sens qu’elle est prête à faire le nécessaire pour que nos ébats s’améliorent, alors là oui je n’hésiterai pas à lui ajouter un délai supplémentaire. Mais si elle se braque, qu’elle se vexe, et/ou qu’elle se met à me tenir responsable de cela (les filles sont très douées pour ce genre de choses), alors là je n’hésiterai pas à lui mettre mon pied au cul ! Façon de parler bien sûr, pour dire que je vais tout bonnement l’éjecter de ma vie cette fois.